replications

D. Boullier (2019) Tracer l’émergence des foules et des publics en ligne et sur site

EspacesTemps.net, Travaux, 2019/02/22 Les rythmes sont désormais détectables à grain fin par les « timestamps » des réseaux numériques. Ils peuvent être couplés à des rythmes propres aux événements urbains, dès lors que l’on s’équipe conceptuellement et techniquement pour les tracer. L’article met en perspective les analyses des événements en ligne et sur site de façon comparée, […]

En lire plus

Boullier D. (2019) Replications in quantitative and qualitative methods: a new era for commensurable digital social sciences (to be published)

  Social sciences were built from comparison methods assembling field works and data, either quantitative or qualitative. Big Data offers new opportunities to extend this requirement to build commensurable data sets. The paper tells the story of the two previous quantification eras (census and polls) in order to demonstrate the need for a new agency […]

En lire plus

D. Boullier (2018) Avec les réseaux sociaux numériques, l’événement devient un fait social. Entretien

D. Boullier (2018) « Avec les réseaux sociaux numériques, l’événement devient un fait social ». Entretien avec Frédéric Clavert, Le temps des médias, n°31, Automne 2018, pp. 230-241. Quand Eisenstein, Braudel, Seignobos et Ginzburg aident à penser les réseaux sociaux numériques. Dans un numéro de la revue « Le temps des médias » qui combine haute fréquence des réseaux […]

En lire plus

D. Boullier (2018) Medialab Stories: How to Align Actor Network Theory and Digital Methods

Big Data & Society (2018). In this paper, the story of Sciences Po Médialab told by Venturini et al. (2017) is discussed and completed by demonstrating the incoherence in the choice of digital methods at the Médialab from the actor network theory perspective. As the Médialab mostly used web topologies as structural analysis of social […]

En lire plus

D. Boullier (2018) Distribution du pouvoir d’agir des entités sociales dans les études informatiques sur Twitter

Boullier, D. (2018)  » Distribution du pouvoir d’agir des entités sociales dans les études informatiques sur Twitter », Sociologie et Sociétés, vol. 49/ 2. Le terrain Twitter constitue un prototype très attractif pour les recherches en informatique qui veulent traiter de processus sociaux : malgré son caractère de haute fréquence qui favoriserait spontanément l’étude du pouvoir d’agir […]

En lire plus

Le livre-échange. Vies du livre & pratiques des lecteurs

Mariannig Le Béchec, Dominique Boullier et Maxime Crépel, Le livre-échange. Vies du livre & partiques de la lecture, Caen, C&F éditions, 2018. 284p. Les livres, comme les chats, auraient neuf vies. Leur passage en librairie dure quelques semaines, mais une autre vie commence dans les mains des lecteurs et des lectrices. Aimer un livre, c’est […]

En lire plus

Boullier, D. (2017) « Pour des sciences sociales de troisième génération : des traces numériques aux réplications »

in PM Menger et S. Paye (eds.), Big data et traçabilité numérique. Les sciences sociales face à la quantification des individus, Paris, Open Editions Press (Collège de France), pp. 163-184.   Ce qui est en jeu est la construction d’une offre de sciences sociales de troisième génération qui n’est pas garantie. La tendance à la […]

En lire plus

Boullier, D. (2017), « Big data challenges for social sciences: from society and opinion to replications »

ISA esymposium, vol.7; issue n°2   Big Data dealing with the social produce predictive correlations for the benefit of brands and web platforms. Beyond ‘society’ and ‘opinion’ for which the text lays out a genealogy, appear the ‘traces’ that must be theorised as ‘replications’ by the social sciences in order to reap the benefits of […]

En lire plus

Boullier, D. (2015) « Les sciences sociales face aux traces du Big Data. Société, opinion ou vibrations? »

Revue Française de Science Politique, vol. 65, n°5-6, Oct- Déc 2015, pp. 805-828.   Nous posons ici les prémisses d’une offre de sciences sociales de troisième génération dans la lignée de la théorie de l’acteur-réseau et de Tarde qui en avait annoncé les principes. Pour l’instant, la tendance à la fin de la théorie et […]

En lire plus

Boullier, D. ( 2015) « Vie et mort des sciences sociales avec le Big Data »

Socio, n°4, pp. 19-37.   Et si les sciences sociales disparaissaient de la surface de la terre et de la pensée des êtres sociaux ? Impensable pour ces sciences sociales qui ont pourtant la culture nécessaire pour être averties que toute institution (et même toute civilisation) est provisoire et mortelle. Pourtant, la nouvelle ère du […]

En lire plus

Boullier, D.,  » Internet est maritime: les enjeux des câbles sous-marins »

RIS, la Revue Internationale et Stratégique, n° 95, Automne 2014, pp. 149-158..   Comme l’écrit Lawrence Lessig, « code is law », ou une autre façon de faire la politique, le code étant la partie la plus soft alors que les réseaux, les supports, les câbles sous-marins, etc., peuvent en être le hard et opérer […]

En lire plus

LE BECHEC, Mariannig et Dominique BOULLIER.- « Communautés imaginées et signes transposables sur un « web territorial » »

Etudes de communication, n°42, 2014, pp.113-125.   Parler de web territorial a-t-il un sens, alors que les informations qui circulent sur les réseaux ignorent les frontières ? L’adéquation supposée entre un territoire, un Etat et une nation, une institution et une culture est sans doute souvent abusive mais elle ne tient plus du tout lorsqu’on […]

En lire plus