Articles

Compte rendu de Pablo Jensen « Pourquoi la société ne se laisse pas mettre en équations »

Boullier D. (2019), Note de lecture sur « Pablo Jensen, Pourquoi la société ne se laisse pas mettre en équations, Paris, Seuil, 2018, 336 p. », Réseaux, vol. 214-215, no. 2, 2019, pp. 357-367. La prétention à expliquer la société par des équations pose problème, c’est certain. Mais sans doute pas tout-à-fait pour les mêmes raisons que celles […]

En lire plus

L’agencement chronologique des plates-formes/marques: ni territoires, ni conversations mais réplications

Boullier D. (2018), Questions de communication, 2018, 34, 21-40. Le marketing a fait un usage abondant des positions sociales et des tendances, recueillies par les enquêtes, qui permettaient par exemple de produire des équivalents de territoires, des goûts ou des préférences. Désormais, avec les méthodes de collecte des traces numériques qui mobilisent les techniques du […]

En lire plus

D. Boullier (2019) Tracer l’émergence des foules et des publics en ligne et sur site

EspacesTemps.net, Travaux, 2019/02/22 Les rythmes sont désormais détectables à grain fin par les « timestamps » des réseaux numériques. Ils peuvent être couplés à des rythmes propres aux événements urbains, dès lors que l’on s’équipe conceptuellement et techniquement pour les tracer. L’article met en perspective les analyses des événements en ligne et sur site de façon comparée, […]

En lire plus

D. Boullier (2018) Avec les réseaux sociaux numériques, l’événement devient un fait social. Entretien

D. Boullier (2018) « Avec les réseaux sociaux numériques, l’événement devient un fait social ». Entretien avec Frédéric Clavert, Le temps des médias, n°31, Automne 2018, pp. 230-241. Quand Eisenstein, Braudel, Seignobos et Ginzburg aident à penser les réseaux sociaux numériques. Dans un numéro de la revue « Le temps des médias » qui combine haute fréquence des réseaux […]

En lire plus

D. Boullier (2018) Medialab Stories: How to Align Actor Network Theory and Digital Methods

Big Data & Society (2018). In this paper, the story of Sciences Po Médialab told by Venturini et al. (2017) is discussed and completed by demonstrating the incoherence in the choice of digital methods at the Médialab from the actor network theory perspective. As the Médialab mostly used web topologies as structural analysis of social […]

En lire plus

D. Boullier (2018) Distribution du pouvoir d’agir des entités sociales dans les études informatiques sur Twitter

Boullier, D. (2018)  » Distribution du pouvoir d’agir des entités sociales dans les études informatiques sur Twitter », Sociologie et Sociétés, vol. 49/ 2. Le terrain Twitter constitue un prototype très attractif pour les recherches en informatique qui veulent traiter de processus sociaux : malgré son caractère de haute fréquence qui favoriserait spontanément l’étude du pouvoir d’agir […]

En lire plus

Boullier D. (2017), « Nos enveloppes numériques »

Boullier, D. (2017), « Nos enveloppes numériques », entretien, revue Stream 04   Dominique Boullier propose la notion d’« habitèle » comme cadre conceptuel aux enveloppes que nous créons dans l’univers numérique. Cette notion permet d’explorer la façon dont nous habitons le numérique, mais aussi d’imaginer des modalités de régulation de notre relation aux données, afin de […]

En lire plus

Boullier, D. (2017), « Le problème n’est pas le numérique en lui-même mais le capitalisme financier numérique »

Entretien dans la Revue des conditions de travail (ANACT), n°6, 2017 (Mieux travailler à l’ère du numérique. Définir les enjeux et soutenir l’action), pp. 56-62.   On doit avoir aussi du « Human-Machine Learning », interprétable et associé à un design organisationnel pertinent. Dans le cas contraire, le risque est grand d’aller à la catastrophe. […]

En lire plus

Boullier, D. (2017), « Big data challenges for social sciences: from society and opinion to replications »

ISA esymposium, vol.7; issue n°2   Big Data dealing with the social produce predictive correlations for the benefit of brands and web platforms. Beyond ‘society’ and ‘opinion’ for which the text lays out a genealogy, appear the ‘traces’ that must be theorised as ‘replications’ by the social sciences in order to reap the benefits of […]

En lire plus

D . Boullier, N. Sivakumar, M. Crepel, S. Juguet, (2016) « Trust architectures inpayment systems : the great bifurcation »

First Monday, (submitted)   Payments architectures are on the verge of a great bifurcation that must be documented in order to be debated. Google is moving towards a quasi bank while Apple and Google disseminate payment systems over smartphones. At the same time, block chain might become a distributed ledger introducing a radical new model […]

En lire plus

Boullier, D. (2016), « Cosmopolitical Composition of Distributed Architectures »

First Monday, Volume 21, Number 12 – 5 December 2016   This paper tells the story of several distributed architectures “from within” and from personal experience. Using a “cosmopolitical compass”, we shall describe four types of architectures — including P2P — that are currently being debated, and find four other types in P2P as such, […]

En lire plus

Boullier, D., Crépel, M., et Jacomy. M. (2016), « Zoomer n’est pas explorer: spatialiser les graphes, catégoriser et (dé) construire les réseaux »

Réseaux, n° 195, 2016/1.   L’article se veut un exercice d’autocritique des effets abusifs des visualisations spectaculaires de réseaux présentés de façon statique, mais aussi de l’importation de notions cinématographiques comme le zoom. Les auteurs reconstituent toutes les étapes d’une exploration secondaire d’une anomalie visuelle dans l’entrelacement entre clusters pour identifier tous les choix qui […]

En lire plus

Boullier, D. (2015) « Les sciences sociales face aux traces du Big Data. Société, opinion ou vibrations? »

Revue Française de Science Politique, vol. 65, n°5-6, Oct- Déc 2015, pp. 805-828.   Nous posons ici les prémisses d’une offre de sciences sociales de troisième génération dans la lignée de la théorie de l’acteur-réseau et de Tarde qui en avait annoncé les principes. Pour l’instant, la tendance à la fin de la théorie et […]

En lire plus

Boullier, D. et A. Lohard (2015) « Médiologie des réputations numériques. Mesurer pour agir »

Terrains et Travaux, n°26, pp. 105-125.   Les professionnels du marketing, des marques et de l’opinion se focalisent désormais sur un concept, la réputation, qui semble mobiliser par excellence toutes les capacités de calcul des dispositifs numériques, depuis les médias de masse jusqu’aux réseaux sociaux. Un inventaire précis des médiations qui permettent à ces mesures […]

En lire plus

Boullier, D. ( 2015) « Vie et mort des sciences sociales avec le Big Data »

Socio, n°4, pp. 19-37.   Et si les sciences sociales disparaissaient de la surface de la terre et de la pensée des êtres sociaux ? Impensable pour ces sciences sociales qui ont pourtant la culture nécessaire pour être averties que toute institution (et même toute civilisation) est provisoire et mortelle. Pourtant, la nouvelle ère du […]

En lire plus

BOULLIER, D. (2015) « Prof-en-ligne et prof-en-personne »

Revue Projets, n° 347, Aout 2015, pp.80-87.   La responsabilité des enseignants-éducateurs n’est pas d’assurer la promotion de leur marque institutionnelle ou personnelle en faisant de l’audience très provisoire, mais bien d’assurer la bonne combinaison entre formation en ligne et en présentiel pour donner les meilleures chances à leurs étudiants. Leur engagement de « prof-en-personne […]

En lire plus