Réseaux

Le livre-échange. Vies du livre & pratiques des lecteurs

Mariannig Le Béchec, Dominique Boullier et Maxime Crépel, Le livre-échange. Vies du livre & partiques de la lecture, Caen, C&F éditions, 2018. 284p. Les livres, comme les chats, auraient neuf vies. Leur passage en librairie dure quelques semaines, mais une autre vie commence dans les mains des lecteurs et des lectrices. Aimer un livre, c’est […]

En lire plus

Boullier, D. (2017) « Pour des sciences sociales de troisième génération : des traces numériques aux réplications »

in PM Menger et S. Paye (eds.), Big data et traçabilité numérique. Les sciences sociales face à la quantification des individus, Paris, Open Editions Press (Collège de France), pp. 163-184.   Ce qui est en jeu est la construction d’une offre de sciences sociales de troisième génération qui n’est pas garantie. La tendance à la […]

En lire plus

Boullier, D. et J. Levy (2016), Direction du numéro « Topographies et topologies. Langages spatiaux, spatialités, espaces »

Réseaux, n° 195, 2016/1.   En réalisant ce dossier « Topographies et topologies », nous avons d’abord cherché à explorer ce qui peut fonder des séparations conceptuelles et matérielles entre topologies et topographies. Les difficultés de la cartographie classique à représenter les flux et les réseaux peuvent constituer une première piste de même que l’obstacle […]

En lire plus

Boullier, D. (2014), « Politiques des villes intelligentes » in Actes du colloque Ville intelligente, ville démocratique ?

Berger-Levrault, Chaire MADP Sciences Po, Février 2014   Les choix techniques différents ne sont pas nécessairement contradictoires car il est aisé de comprendre que le pilotage de certains grands systèmes techniques critiques nécessite des formes de modélisation comme dans IBM City, que certaines explorations de nouvelles tendances, de nouveaux flux peuvent utilement être équipées d’approches […]

En lire plus

Boullier, D. (2017), « Le problème n’est pas le numérique en lui-même mais le capitalisme financier numérique »

Entretien dans la Revue des conditions de travail (ANACT), n°6, 2017 (Mieux travailler à l’ère du numérique. Définir les enjeux et soutenir l’action), pp. 56-62.   On doit avoir aussi du « Human-Machine Learning », interprétable et associé à un design organisationnel pertinent. Dans le cas contraire, le risque est grand d’aller à la catastrophe. […]

En lire plus

Boullier, D., Crépel, M., et Jacomy. M. (2016), « Zoomer n’est pas explorer: spatialiser les graphes, catégoriser et (dé) construire les réseaux »

Réseaux, n° 195, 2016/1.   L’article se veut un exercice d’autocritique des effets abusifs des visualisations spectaculaires de réseaux présentés de façon statique, mais aussi de l’importation de notions cinématographiques comme le zoom. Les auteurs reconstituent toutes les étapes d’une exploration secondaire d’une anomalie visuelle dans l’entrelacement entre clusters pour identifier tous les choix qui […]

En lire plus

Boullier, D. (2015) « Les sciences sociales face aux traces du Big Data. Société, opinion ou vibrations? »

Revue Française de Science Politique, vol. 65, n°5-6, Oct- Déc 2015, pp. 805-828.   Nous posons ici les prémisses d’une offre de sciences sociales de troisième génération dans la lignée de la théorie de l’acteur-réseau et de Tarde qui en avait annoncé les principes. Pour l’instant, la tendance à la fin de la théorie et […]

En lire plus

Boullier, D. ( 2015) « Vie et mort des sciences sociales avec le Big Data »

Socio, n°4, pp. 19-37.   Et si les sciences sociales disparaissaient de la surface de la terre et de la pensée des êtres sociaux ? Impensable pour ces sciences sociales qui ont pourtant la culture nécessaire pour être averties que toute institution (et même toute civilisation) est provisoire et mortelle. Pourtant, la nouvelle ère du […]

En lire plus

Le Béchec M., M. Crépel et D. Boullier, « Modes de circulation du livre sur les réseaux numériques »

Études de communication, 43 | 2014, 129-144.   En mettant en évidence par nos observations, ce qui fait la qualité de l’expérience du livre imprimé dans ses aspects de circulation, nous prétendrons montrer les évolutions encore embryonnaires du livre numérique. La circulation nous semble être une dimension largement sous-estimée dans la vie du livre imprimé. […]

En lire plus

BOULLIER, Dominique.- « Le « hard » du « soft » : la matérialité du réseau des réseaux »

CERISCOPE Puissance, 2013.   L’utopie majeure née avec Internet serait-elle déjà morte ? Le réseau distribué conçu comme incontrôlable aurait-il finalement succombé à diverses pressions délibérées et autres effets systémiques pour devenir aussi contrôlable que n’importe quel autre tuyau ? Ce qui se présentait comme un nouvel espace de jeux de pouvoirs marqués par le […]

En lire plus