plates-formes

Boullier, D. (2017) « Pour des sciences sociales de troisième génération : des traces numériques aux réplications »

in PM Menger et S. Paye (eds.), Big data et traçabilité numérique. Les sciences sociales face à la quantification des individus, Paris, Open Editions Press (Collège de France), pp. 163-184.   Ce qui est en jeu est la construction d’une offre de sciences sociales de troisième génération qui n’est pas garantie. La tendance à la […]

En lire plus

Boullier D. (2015), « L’émergence de plateformes souveraines dans l’enseignement supérieur à travers les MOOC »

in . A. Blandin, Droits et souveraineté numérique en Europe, Bruxelles, Bruylant, 2016   Les Mooc constituent un bon exemple pour discuter de stratégie de souveraineté, à condition d’abandonner le discours d’accompagnement qui voit dans les MOOC une innovation ou même une révolution technique. Les MOOC ne sont ni une évolution technique ni une révolution […]

En lire plus

Boullier, Dominique.- « Plates-formes de réseaux sociaux et répertoires d’action collective »

in Najar, Sihem (ed.), Les réseaux sociaux sur internet à l’heure des transitions démocratiques, Paris : Editions Karthala, 2013, 492 p.   Les réseaux sociaux sont de formidables amplificateurs de la conversation, conversation qui n’avait jamais été déconnectée de l’opinion publique ni de la sphère publique avant l’ère des réseaux numériques mais dont la contribution […]

En lire plus

Boullier, D. (2015) « Les sciences sociales face aux traces du Big Data. Société, opinion ou vibrations? »

Revue Française de Science Politique, vol. 65, n°5-6, Oct- Déc 2015, pp. 805-828.   Nous posons ici les prémisses d’une offre de sciences sociales de troisième génération dans la lignée de la théorie de l’acteur-réseau et de Tarde qui en avait annoncé les principes. Pour l’instant, la tendance à la fin de la théorie et […]

En lire plus

Boullier, D. ( 2015) « Vie et mort des sciences sociales avec le Big Data »

Socio, n°4, pp. 19-37.   Et si les sciences sociales disparaissaient de la surface de la terre et de la pensée des êtres sociaux ? Impensable pour ces sciences sociales qui ont pourtant la culture nécessaire pour être averties que toute institution (et même toute civilisation) est provisoire et mortelle. Pourtant, la nouvelle ère du […]

En lire plus

BOULLIER, D. (2015) « Prof-en-ligne et prof-en-personne »

Revue Projets, n° 347, Aout 2015, pp.80-87.   La responsabilité des enseignants-éducateurs n’est pas d’assurer la promotion de leur marque institutionnelle ou personnelle en faisant de l’audience très provisoire, mais bien d’assurer la bonne combinaison entre formation en ligne et en présentiel pour donner les meilleures chances à leurs étudiants. Leur engagement de « prof-en-personne […]

En lire plus

Le Béchec M., M. Crépel et D. Boullier, « Modes de circulation du livre sur les réseaux numériques »

Études de communication, 43 | 2014, 129-144.   En mettant en évidence par nos observations, ce qui fait la qualité de l’expérience du livre imprimé dans ses aspects de circulation, nous prétendrons montrer les évolutions encore embryonnaires du livre numérique. La circulation nous semble être une dimension largement sous-estimée dans la vie du livre imprimé. […]

En lire plus

Boullier, D. « MOOC : en attendant l’innovation »

Etudes de communication, n°42, 2014, pp.113-125.   Depuis 2012, le débat public sur les questions d’éducation dans le supérieur a été capté par un buzz phénoménal qui a fini par persuader tous les décideurs et le public qu’une innovation radicale bouleversait le paysage éducatif mondial, les MOOC, c’est-à-dire ces enseignements en ligne offerts par des […]

En lire plus